top menu

magazines lacase magazine essentielle metsplaisirs lexpressporperty le guide shopping de la maison   web lexpressproperty lexpress mu lacase web

middle top

lacase.mu
nos offres newsletter abonnez vous
facebook twitter pinterest youtube google plus linkedin
 
mon_compte me connecter
ajout produits d occasion creer alerte produit mes catalogues de produits

menu

produits services promos nouveautes ventes_flash communaute_lacase maison_pratique espaces_magasins recettes_de_cuisine nos_magazines a_la_une about_us

4 juin 2012

LA PETITE MAISON dans le conteneur


« Le business marche et touche toutes les couches sociales. »

ECONOME, déplaçable, écologique, facile et rapide à construire. Et surtout, pas cher… Le conteneur maritime se réinvente et se transforme en maison, bureau et même en cantine. Équipées de chambres, d’une kitchenette, d’un living, de salle de bains, de sanitaires, de climatiseurs, de portes et fenêtres en PVC, et même d’une varangue, ces maisons d’un genre nouveau séduisent de plus en plus les Mauriciens.
Visite guidée.
Intérieur spartiate ditesvous ? Bien au contraire.
Mieux encore, luxe et design sont au rendez- vous. Planchers laminés, carreaux céramiques et une… cheminée, tout y est. Sans parler du système de tout- à- l’égout.
Autant d’avantages qui expliquent l’engouement grandissant pour ce type d’habitation. Velogic , qui s’est lancé dans ce domaine il y a quatre ans, en a déjà réalisé 400. Et le carnet de commandes est rempli jusqu’à la fin de l’année. Cette société figure d’ailleurs parmi les rares qui proposent ce genre de construction à travers le pays.
« C’est un business qui marche et qui touche toutes les couches sociales » , confie André de Comarmond, Regional Manager chez Velogic . L’atout majeur : le prix, qui démarre à partir de Rs 200 000, clef en mains et TVA incluse. Ce qui représente « pratiquement moins de la moitié du coût d’une maison traditionnelle » , soutient notre interlocuteur.
Ce qui intéresse aussi, ajouteil, c’est le délai de livraison, qui varie de deux semaines à trois mois, dépendant de la complexité du projet et du carnet de commandes.
André de Comarmond fait également ressortir que ces maisons conteneurs sont modulables, donc faciles à agrandir. Il suffi t pour cela d’y rajouter des conteneurs. Elles sont aussi mobiles, rappelle- til, ce qui permet de transporter la « demeure » ou le bureau en cas de déménagement vers une autre région.
A Fabien De Guardia, Operations Manager de Velogic , d’expliquer le procédé d’une construction à base de conteneur. « Tout se fait selon la demande du client. Celui ci a déjà une idée de ce qu’il recherche et le croquis qui va avec. Quant à l’aménagement, il se veut tout confort une fois le plâtre, qui sert à contenir la chaleur, les câbles Internet et ceux du téléphone, entre autres, posés. C’est aussi le client qui choisit la peinture » , souligne- t- il.
Seul bémol : afin que la structure ne pourrisse pas, il faut entretenir la peinture tous les cinq ans au moins. Il faut également que l’accès au site qui abritera les « boîtes » en métal soit dégagé, afin que les camions puissent les y déposer.
Jusqu’ici, fait ressortir, Vincent Lagesse, Sales Executive de la société, « aucune de nos réalisations ne comprend des conteneurs superposés, car cela nécessite une plus grande technique et des équipements adaptés » . Mais, « cela ne veut pas dire qu’on ne le fera pas dans un futur proche » . Qu’à cela ne tienne, pour l’instant, parmi les conteneurs relookés par Velogic , l’on trouve une maison style créole à la Vallée de Ferney, une cantine au parc Casela ainsi que des espaces bureaux à la culture Vita Rice ( le riz mauricien) dans le Sud de l’île.
Un des projets en atelier en ce moment est une commande de SOS Villages.
Les dimensions proposées:
Pour commencer, vous avez le choix entre le conteneur de 20 pieds ou de 14,4 mètres carrés ( 6 mètres de long par 2,4 mètres de large) et celui de 40 pieds ou de 28,8 mètres carrés ( 12 mètres de long par 2,4 mètres de large). Pour le premier, comptez une chambre, une salle de bains et une kitchenette.
Le deuxième : deux chambres, une salle de bains et une cuisine.
Un conteneur vide se vend entre Rs 60 000 et Rs 90 0 000.


Source: L'express du Lundi 04/06/2012
Karen Walter

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires